Y a t-il des jésuites chez les francs-maçons ?

Créés le 15 août 1534 à Montmartre, les Jésuites surnommés la Compagnie de Jésus sont un ordre religieux catholique. Est-ce que les Jésuites font partie des principaux artisans du Nouvel Ordre Mondial ? En réalité, le complot jésuite est un sujet tabou. Toutefois, faisant un petit tour d’horizon sur le sujet.

Qui sont les Jésuites ?

Les Jésuites sont perçus par les hommes comme de hautes personnalités de la religion. Ils sont membres de la compagnie de Jésus qui a été fondée au XVIe siècle par Ignace de Loyola, un juif marrane. Elle dispense également des enseignements dans plusieurs écoles européennes et réparties dans le monde entier. L’éducation adopte un régime sévère et très dur. Le terme de jésuites ne fut apparu qu’en 1545. Au début, la Compagnie de Jésus s’intéresse avant tout à des activités missionnaires, intellectuelles et pastorales. C’est à partir de 1547 que les membres de l’ordre religieux s’intéressent principalement à l’enseignement. Vers la fin du XIVe siècle, donner des cours devient l’activité principale des Jésuites.

Quel lien y a-t-il entre jésuites et Illuminati ?

Les illuminés de Bavière sont connus du monde entier sous le nom d’Illuminati. C’est un organisme fondé par Adam Weishaupt le 1er mai 1776. Celui-ci est un jésuite. Par ailleurs, les illuminés ont bâti une même structure que les Jésuites : une discipline très stricte et un culte du secret. Bref, le franc-maçon est basé sur le secret. Et d’ailleurs, c’est ce qui fait sa force. C’est pourquoi de nombreuses fraternités secrètes ont copié la structure. En tout cas, ce qu’on peut dire, c’est que les Illuminatis sont des jésuites.

Bon à savoir !

Les membres du jésuite franc-maçon sont recrutés par cooptation. Ensuite, ils suivent des formations basées sur l’idée maçonnique. Historiquement, au milieu des années 1760 la Compagnie de Jésus fut jugée incompatible avec les lois fondamentales du royaume de France. À cette époque, les membres se sont vus accusés de tous les maux à tel point qu’en 1773 le pape Clément XIV a mis un terme aux loges maçonniques. Au cours de son voyage en Angleterre, Nicolas de Bonneville fut initié à la franc-maçonnerie. Il rédigea par la suite un ouvrage intitulé les jésuites chassés de la maçonnerie, leur poignard brisé par les maçons. Dans son ouvrage paru en 1788, l’auteur accuse les Jésuites d’avoir œuvré pour la création et la destruction des templiers en intégrant la franc-maçonnerie.